Marithé Roy

Titre : Au rythme du soleil mixte, 42 x 42 pouces
Titre : Apogée, mixte, 42 x 42 pouces
Titre : Liens secrets, mixte, 42 x 42 pouce
Titre : Modulations, mixte, 42 x 42 pouces
Titre : Fantaisie vibrante comme un son, mixte, 24 x 30 pouces
Titre : Feu d’amour, mixte, 48 x 18 pouces
PRÉSENTATION

Née le 11 juin 1929 à Ste-Jeanne D’Arc dans la vallée de la Matapédia en Gaspésie, Marithé Roy est artiste peintre depuis près de 70 ans. Elle arrive toute jeune à Montréal en 1941. À dix-neuf ans, elle s’inscrit à un cours de peinture et cela uniquement par curiosité, qui s’est vite transformée en un vif intérêt pour l’art pictural. D’année en année, cette passion s’est développée et est devenue une nécessité dans sa vie, tout en poursuivant la double carrière d’enseignante et de mère de famille. Elle a à son actif plus de 35 expositions solos et de groupe. Elle vit à Québec depuis 1995.

 

FORMATIONS
  • Diplômée de l’Institut Pédagogique de Montréal en 1948-1949.
  • 1950, début de la démarche artistique.
  • De 1957 à 1961, cours du soir à l’École des Beaux-Arts de Montréal.
  • 1972, cours du soir en graphisme au Collège Brébeuf.
  • En 1985, retraitée de l’enseignement après 35 ans de vie professionnelle.

 

DÉMARCHE

Au cours de ses 70 années de peinture années, l’artiste a poursuivi son propre chemin, soucieuse de garder sa pleine liberté dans les moyens d’expression, dans l’utilisation de techniques diverses ou dans un changement d’orientation si elle le juge à propos. Peindre pour Marithé, c’est vivre une des expériences humaines les plus profondes. Elle s’inspire de la nature et de la vie dans tout son foisonnement. L’acte créateur est une véritable fusion entre la réflexion, la spontanéité et la stabilité plastique. Les couleurs et les formes sont ses points de départ et d’appui dans l’exécution d’un tableau. Puis, certains critères doivent être respectés : unité, rythme, harmonie, etc.

 

STYLE

 Il est quasi impossible de cataloguer l’œuvre de Marithé Roy selon les critères esthétiques reconnus. C’est un mélange de l’expressionnisme, du formalisme, de certaines caractéristiques du plasticisme.

 

MATÉRIAUX/MATIÈRES

Dans les débuts, utilisation de l’huile tout en explorant les diverses techniques du fusain, de la sanguine, de la gouache, du lavis et de l’aquarelle. Puis, depuis 1965, l’acrylique est utilisé comme principal médium ainsi que les encres de couleur. Depuis une vingtaine d’années, l’ajout d’encre noire à l’acrylique permet de créer une architecture particulière et des détails aux œuvres. La spatule et les pinceaux sont les principaux outils de travail.

 

FORMATS

Les formats sont très variés allant de 18 X 20 po à de très grands tableaux jusqu’à 72 X 96 po.

 

THÈMES/SUJETS

Les premières toiles ont pour sujets des paysages, des natures mortes, quelques scènes animalières, sans doute influencée par une enfance vécue à la campagne (Gaspésie). Puis, elle s’est intéressée aux visages et à l’abstrait qui sont les principales charnières de son œuvre.

Différents thèmes ont été mis de l’avant au fil des ans :

  • 1975 -1976: Masques et Lambeaux, représentant l’Homme à travers ses masques successifs et ses périodes d’abandon.
  • Entre 1976 et 1983, les tableaux révèlent l’existence d’une recherche approfondie sur les modes de structuration du tableau; les couleurs riches en nuances et en valeurs sont organisées de façon à créer des rythmes successifs, le tout dans un mouvement général excentrique qui entraîne l’œil hors des cadres du tableau.
    • 1976-77          : États d’âmes
    • 1978-79          : Joie et Lumière
    • 1979-83          : Paysages stylisés
  • 1983 : Demain, l’enfant, le monde est un questionnement sur la société et son devenir.
  • 1987 : Situations d’Elles présente 50 tableaux groupés sous le thème inépuisable, caractéristique de notre civilisation : la féminité mais aussi le féminisme. Ces cinquante visages de femmes sont peints dans des compositions ayant un caractère architectural et non conventionnels, puisque les visages sont une touche humaine dans le tableau.
  • 1991 : participation au collectif Visions de femmes, dans le cadre d’une campagne de financement du Centre des femmes du plateau Mont-Royal.
  • 1992 : rétrospective des années 1988 à 1992 sous le thème De l’espace et du désir. Les tableaux nous plongent dans un univers composé de lieux inédits que l’on reconnaît néanmoins grâce aux nombreux signes qui nous interpellent, ces lieux de nos propres désirs.
EXPOSITIONS

Expositions solos

2012 GALERIE D’ART LES ALCÔVES, Espace Hypérion, Québec
1997 GALERIE JEAN-PAUL LEMIEUX, Bauport
1997 GALERIE ALMADA NEGREIROS -Toronto
1996 GALERIE LE PORTAL – Vieux-Québec
1992 -1990 LUMITECH INC. – Vieux-Montréal
1989 GALERIE JUNTA da FREGUESIA – Cascais, Portugal
1988 GALERIE VISCONDE da LUZ – Cascais, Portugal
1987 COMPLEXE GUY FAVREAU – Montréal
1982 – 1981 LES JARDINS INTÉRIEURS / CÉGEP DE MAISONNEUVE -Montréal
1978 CENTRE CULTUREL DE ST-LAMBERT -St-Lambert
1978 GALERIE AU VIEUX FORT – Laprairie
1977 CENTRE CULTUREL AU VIEUX PRESBYTÈRE – St-Bruno
1976 ATELIERS DU VIEUX LONGUEUIL – Longueuil
1976 RENDALL HALL – Chambly
1975 LA GRANGE – Chambly
1974 CAISSE POPULAIRE NOTRE-DAME DE GRÂCE – Montréal
1973 LOWER CANADA COLLEGE – Montréal
1971 – 1967 CENTRE CULTUREL NOTRE-DAME DE GRÂCE – Montréal

 

Expositions de groupe

2006 Galerie LE PORTAL Artour -Québec
2004 GALERIE D’ART KYRIELLE – Charlesbourg
2000 GALERIE JEAN-PAUL LEMIEUX -Beauport
1999 à 2002 GALERIE BEAUCHAMP / BEAUCHAMP -Vieux Québec
1999 GALERIE FONTAINE D’ARTS -Baie Saint-Paul
1999 ASSOCIATION DES RETRAITÉS DE L’ENSEIGNEMENT (AREQ)
1998 GALERIE ROUJE- Vieux Québec
1998 GALERIE ALMADA NEGREIROS – Consulat portugais à Toronto
1996 GALERIE LE PORTAL – Vieux-Québec
1993 GALLERY OF THE UNKNOWN ARTIST – Montréal
1992 CENTRE DES FEMMES DU PLATEAU MONT-ROYAL -Montréal
1991 GALERIE LE PARVIS -St-Hyacinthe
1985 GALERIE AU PICHET D’ARGILE -St-Bruno
1983 Conseil culturel de la Rive sud de Montréal – Montréal
1980 CÉGEP ÉDOUARD-MONTPETIT – Longueuil
1977 CENTRE CULTUREL DE ST-LAMBERT -St-Lambert
1976 GALERIE AU LONG-SAULT – Long-Sault
1969 COLLÈGE LOYOLA – Montréal

 

PRIX/RECONNAISSANCES

ASSOCIATION DES RETRAITÉS DE L’ENSEIGNEMENT (AREQ)

Gagnante du 1er prix de l’exposition collective 1999

 

0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *