LINE DESROCHERS

PRÉSENTATION

Originaire d’un petit village en Montérégie, elle demeure encore dans cette région avec mon amoureux, Roger, Choukie, sa chienne et Kaya, son chat. Sa famille élargie est importante. L’amitié de proches lui est précieuse. Comme dans l’air du temps, elle essaie de développer de la compassion et de la gratitude même si ces mots l’habitent depuis toujours. Elle a un sens de leadership et de solidarité. Elle croit que ça lui vient de sa vie en région. Elle est artistiquement impliquée dans son milieu et avec sa communauté culturelle locale, les festivals, les expositions, la performance en direct et l’animation de cours et d’ateliers de création/dessin/peinture. Ces moments d’échanges sont stimulants et tout aussi importants dans son processus créatif.

FORMATIONS

Elle est bachelière en ergothérapie à l’Université Laval en 1987. Elle a pratiqué comme ergothérapeute clinicienne et formatrice en CHSLD pendant près d’une vingtaine d’années et en santé mentale et toxicomanie une dizaine d’années. À partir de l’an 2000, elle a occupé des postes à temps partiel afin de se développer comme artiste. Maintenant retraitée du réseau de la santé, depuis 0ctobre 2019, elle est une artiste en arts visuels à temps plein!

Elle sait toujours exprimée par le biais des arts. Enfant, elle transformait tout ce qui lui tombait sous la main. Elle suivait les émissions de Claude Lafortune (Évangile en papier) et de Madeleine Arbour pour apprendre. Ils lui donnaient accès au monde de la créativité. C’est à 12 ans, les samedis après-midi, ses parents laissaient ses frères à l’aréna et elle chez une dame artiste qui lui donnait des cours de peinture à l’huile. À l’heure des choix de carrière, l’artiste se dirige vers une profession en santé mais où l’expression artistique peut se retrouver parmi les outils cliniques. Depuis 1996, elle a fréquenté plusieurs établissements qui offrent des ateliers pratiques de différentes techniques en arts visuels dont le Centre Saydie Bronfman de Montréal, l’École d’art de Mont-Laurier.

Elle participe, de façon continue à plusieurs ateliers avec des artistes de renom, pour le dessin, le portrait, le modèle vivant, la sculpture et le moulage, media mixte. Elle dessine et observe avec attention ce qui l’entoure. Lorsqu’elle dessine, elle souhaite raconter une histoire et s’en inspirer. Dans son atelier, elle prépare des surfaces sur canevas ou carton. Elle cherche toujours à renouveler ses textures visuelles. L’artiste superpose collages, pochoirs ou taches de couleurs sur des supports unis ou travaillés avec des couches de mortier. Elle joue avec les contrastes de masses et de lignes. Lorsqu’elle dessine, elle conserve les traits de crayon apparents pour laisser cette trace d’existence. L’utilisation de la poudre et du crayon de graphite donne une palette aux couleurs rabattues. Elle structure des espaces abstraits où une variété de motifs s’inscrivent avec l’applications de couches relativement transparentes d’acrylique, À ce moment, elle créait un environnement « à louer » à la recherche d’un locataire et un sujet y trouve alors sa place. C’est là que l’histoire commence comme si elle disait « Il était une fois… » et que le spectateur peut participer en se racontant l’histoire qu’il y voit.

STYLE

Elle aime dessiner et elle recherche une certaine justesse et non plus la ressemblance (elle laisse celle-ci aux photographes). Finalement, c’est un traitement réaliste pour le sujet dans un atmosphère abstrait. Les rapports de proportions entre les sujets peuvent être exagérés. L’artiste interpelle de cette façon l’imaginaire de l’autre. La signature de son travail devient presque narrative et elle est souvent décrite comme une poésie visuelle.

MATÉRIAUX

Des crayons : graphites variés, intenses, notamment le China à peler, de bois à colorier. Sont ses outils préférés. Quelques fois, elle y mêle des pastels secs. Sur toiles, papier ou carton, elle préfère maintenant travailler à l’acrylique. Elle utilise des médiums qui lui permettent de maximiser la transparence de l’acrylique et additionner une succession de couches. Elle a délaissé l’huile depuis une quinzaine d’année sauf pour certains cours.

THÈMES ET SUJETS

L’être humain, son corps, sa posture, ses expressions non-verbales sont ses thèmes principaux. Quelques fois, elle ne fait pas les traits du visage. Les modèles se reconnaissent tant par l’attitude du corps que l’espace qu’il occupe. Le sujet est souvent une vraie personne qu’elle a croisée, photographiée ou dessinée lors d’une pose. Le monde animal prend aussi plus de place dans les 5 dernières années. Elle visite les zoos, des refuges et des parcs pour photographier ou par faire des sketches. Là aussi, le corps, leur mouvement et attitude l’inspire. Et le jardin et les fleurs peuvent être inspirées de vrais bouquets, de son jardin ou elle invente de nouvelles variétés! Elle travaille en développant des séries, dont « Jeux de Chaises », « Petites histoires de chasse et pêche », « Chaises au jardin » et maintenant, « Cohabitation ».

FORMATS

Elle travaille sur différents formats. L’histoire n’aura pas le même développement selon la grandeur du support. La gestuelle sera aussi plus souple sur ses plus grands formats et le souci du détail ne sera pas le même que sur les petits formats. Ce n’est pas le format qui l’inspire mais il influence un peu.

EXPOSITIONS

2020 : « Un chemin vers l’art » exposition collective à la Galerie d’art Urbania et chez DeSerre, Québec Invitée par ma ville, Beauharnois, à créer 3 types d’installations au cours du mois de la Culture
Invitée d’honneur au Symposium de Baie-Comeau (reporté en 2021)
Sélectionnée pour le Symposium des Patriotes, Saint-Eustache (reporté en 2021)
Exposition collective à la Galerie Perkin, Danville

2019 :
• Participation dans le documentaire sélectionné au FIFA « Les Voisines…Messagères » de André Desrochers, en lien avec la démarche artistique du collectif « À la rencontre des voisines », leurs 4 œuvres publiques et expositions.
• Exp’EAU, exposition collective extérieure, une initiative du comité ZIP Haut-Saint-Laurent et Salaberry-de-Valleyfield
• Expo Duo DAKAPÔ-DESROCHERS, Bistro Café Délice, Beauharnois
• Peindre en direct, Festival Classica, Saint-Lambert
• Piano public, Beauharnois

2018 à 2020 : Réseau d’art spontané et exposition collective itinérante R.A.S.
2018 : Les Messagers du temps, avec À la rencontre des voisines (bourse du CALQ et des MRC Montérégie-Ouest) participation aux 3 autres œuvres publiques et 4 expositions du collectif.
2017 :
• Performance en direct, coktail de Expo 360 de Vision Mondiale, Montréal
• Solo, « Tout ce monde » Saint-Isidore

2016 :
• Solo, « Jeux de chaises », Saint-Urbain-Premier
• Solo, « histoires de chasse et pêche » Hôtel de ville, Salaberry de Valleyfield
• Collectif « Petit mais GRAND » et « Jardin de lumières », Galerie L’Éphémère avec ADN, Vaudreuil-Dorion

2016 à 2019 : Expo-vente, « de la Couleur contre la douleur », collectif Artistes de cœur, Saint-Lambert, avec catalogue de l’exposition

2016 – 2018 : Symposium des Patriotes, Saint-Eustache
2015.2016 : Les couleurs du Manoir Papineau, Montebello
2015-2016 : Expos collectives, « Les chats Maitres du monde » et « Québécitude », Le repaire des 100 talents, Montréal
2014 : Duo Dakapô-Desrochers, Hachem de Vaudreuil-Dorion
2014 à 2017 : Symposium de la fondation Hélène-de-Sentenne, Candiac
2005 à 2019 : Festival des arts de Salaberry- de-Valleyfield
2005 à 2019 : Expositions collectives de VALEDAR (printemps et automne)
2013-2014 : Festiv’Art de Frelighsburg
2013 : Expo duo à la galerie Marie et Pierre Dionne de la MRC Beauharnois Salaberry
2009-2015 : La Galerie du coin, Salaberry-de-Valleyfield
2009 : Expo de groupe « Belles » Salaberry-de-Valleyfield
2008 :
• Expo « des Fêtes » de groupe de la Galerie L’Évènement
• Expo duo « Coup de cœur », de la Galerie L’Évènement

2006 : Expo collective « NU(E) S » Galerie IN VIVO, Mtl

MÉDIATION CULTURELLE

• Fête nationale, la Saint-Jean-Baptiste avec Maison Lepailleur et Zone d’affluence 2017-2108-2019
• Circuit des épouvantails MRC Beauharnois-Salaberry 2015, 2016,2017 et 2018
• Portes Harmonie 2015
• MRC de Vaudreuil-Soulanges, en développement social en partenariat avec le CISSSMO
• Belles 2009

PRIX ET MENTIONS

2019
• Sélectionnée pour le projet EXP’EAU, partenariat du Comité Zip-Haut-Saint-Laurent et Salaberry-de-Valleyfield
• Sélectionnée pour l’Expo : Porte : Heures d’histoire, Maison Lepailleur, Chateauguay

2018
• Boursière du CALQ : À la rencontre des voisines
• Prix reconnaissance du Festival des arts visuels de Salaberry-de-Valleyfield pour l’intégration du thème du festival à ma production artistique.
• Sélectionnée pour la collection d’art de la MRC Beauharnois-Salaberry

En 2017, avec le collectif À la rencontre des voisines, composées de 4 artistes de 4 municipalités voisines, elles obtiennent une subvention du RAAV pour la création de 4 œuvres publiques. Les inaugurations se sont tenues à l’automne 2018. Au cours de cette année de création et collaboration, un cinéaste les a suivis, filmé et interviewé. Il a réalisé un documentaire qui a été sélectionné et présenté au FIFA de Montréal en 2019 : Les Voisines, Messagères. Ça été tout une expérience ce projet. Le documentaire est présenté dans plusieurs lieux et évènements culturels.
2017 : Mention du jury pour la 4e édition, Symposium de la fondation Hélène-de-Sentenne
2012 : Prix du mérite en peinture, catégorie professionnelle Salon des arts visuels de Brossard
2006, 2009 et 2013 : Mentions d’honneur, catégorie professionnelle VALEDAR
2006 : Prix Coup de cœur, Festival des arts visuels de Salaberry-de-Valleyfield