MAUDE TAPIN

PRÉSENTATION

Maude Tapin enseigne les arts au secondaire depuis 2011. En 2021, elle a achevé une maîtrise en arts visuels et médiatiques qui s’est avérée un point tournant dans sa pratique. Tout ce processus de recherche lui a permis de prendre du recul sur ses choix et objectifs ainsi que de se recentrer sur sa production artistique personnelle. Passionnée par l’importance de l’Art dans la société, elle a récemment complété un microprogramme de deuxième cycle en art thérapie. Cela l’a amené à mieux saisir notamment la relation entre les affects et les différents médiums utilisés dans la création ainsi que tout ce qu’ils permettent de véhiculer.

Son attachement pour la matière l’incite à travailler sur des supports recyclés, leur conférent ainsi une tout autre dimension. Elle puise son inspiration dans la visite de divers lieux qui la fond voyager et vivre des émotions qu’elle tend à transmettre par son travail.

FORMATIONS

2021 Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, Microprogramme de 2e cycle en art-thérapie (complété)
2016-2021 Université du Québec à Montréal, Maîtrise en arts visuels et médiatiques
2007- 2011 Université du Québec à Montréal, Baccalauréat arts visuels et médiatiques (enseignement)
2005-2007 Cégep du Vieux-Montréal, DEC arts plastiques

DÉMARCHE ARTISTIQUE

S’intéressant à la notion d’imaginaire et de voyage, tant physique que réflexif, Maude Tapin articule sa démarche autour de l’idée d’évasion et d’identité. Travaillant principalement à partir de photographies prises pour immortaliser des vues inspirantes, elle réinterprète ses images afin de partager certaines perceptions pour ainsi amener le spectateur à voyager, réfléchir et se perdre dans sa propre pensée. La nature distincte des lieux et matériaux explorés constitue un aspect central de son travail. Elle tend à honorer et mettre de l’avant leur vécu par la création d’œuvres très détaillées, empreintes de tranquillité et de nostalgie.

À propos de la Série voyages :

Constituant en quelque sorte un album souvenir inachevé, cette série a débuté lors d’un voyage à New York. L’inspiration naît du charme causé par la frénésie de la ville et la dualité observée entre la conservation de milieux naturels par opposition avec les grands centres urbains.

Le projet présente des lieux visités qui ont éveillé un certain trouble. L’intérêt provient des différents espaces urbanisés et des impressions qu’il s’en dégage. Pour cette série, l’utilisation d’images paisibles aide à se réconcilier avec tout ce qui se passe dans l’actualité. Il s’agit d’un projet qui vise à s’étendre dans le temps. Il tend à s’éloigner un instant des préoccupations ainsi que des convictions actuelles pour se réfugier dans un havre de sérénité et retrouver un peu d’espoir en la société actuelle.

Les photographies prises sur le fait sont modifiées et réinterprétées au dessin sur des planches recyclées. Le choix des matériaux, de la dimension ainsi que l’utilisation du crayon noir et blanc visent à créer une certaine neutralité. Cela permet au spectateur de se concentrer sur l’image, sa composition et ses détails, plutôt que de le laisser se distraire par une forme ou couleur qui se démarquerait des autres.

« Je m’intéresse beaucoup à la question de l’identité, autant physique que culturelle. Je questionne autant la relation que l’individu entretient avec son propre corps qu’avec l’environnement qui l’entoure. La façon de transformer notre environnement traduit qui nous sommes. Par la photographie et le dessin, je cherche à conserver des échantillons de sensations vécues dans le but de faire voyager le spectateur en l’amenant à ressentir la complexité de certains lieux. » Maude Tapin

STYLE

Détaillé, monochrome, calme, apaisant et empreint de nostalgie

MÉDIUMS

Photographie, transfert d’image, dessin

FORMATS

Petits formats

THÈMES ET SUJETS

Paysages urbains ou naturels : comportant toujours une part de nature et d’intervention humaine.

EXPOSITIONS

Exposition solo
2020 – 2022 Série voyage, Salon des avocats, palais de justice de Montréal

Expositions de groupe
2021.  L’Art du temps, exposition collective dans le cadre des journées de la culture
2021. Rénoviction, œuvre retenue pour l’exposition de la galerie Jean-Tal (Infoman)
2020. Uni.e. s par nos passions, exposition collective dans le cadre des journées de la culture
2020. Wet’suwet’en Square, Oeuvre (cocréation) retenue comme affiche officielle de la galerie Jean-Tal (Infoman)
2019.  L’Étoffe, exposition collective dans le cadre des journées de la culture
2017. Pavillon, exposition collective hors-les-murs des étudiant.es de la maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQÀM.
2017. Les fenêtres qui parlent, édition 2017, Montréal 375

PRIX

2022 Premier prix Artiste d’expérience du concours Un chemin vers l’art (une collaboration de la Galerie d’art Urbania et DeSerres)
2020. Gagnante du concours de la relève artistique Barreau/UQÀM
2017.   Bourse de l’École des arts visuels et médiatiques (pour excellence)